Harnais ou collier: lequel choisir?

IMG_20181005_111750On entend actuellement des informations contradictoires entre ceux qui ont toujours éduqués leurs chiens avec un collier, et qui considèrent qu’un harnais c’est uniquement pour tracter, et ceux qui pensent qu’un collier est un objet de torture et qui ne jurent que par les harnais ! Il y a des inconvénients et des avantages à chaque outil, et ce qui conviendra à votre chien et à vous ne correspondra peut-être pas pour d’autres. Dans cet article, je vais essayer de rester neutre et de vous permettre d’effectuer votre choix au mieux.

 

Colliers

Les colliers sont moins chers et offrent une plus grande liberté de mouvement lorsque le chien est détaché ou en marche au pied. Attention cependant, le cou des chiens étant assez similaire au notre, je vous laisse imaginer les douleurs et les dégâts lorsqu’un chien effectue toutes ses balades en tractant avec un collier, ou lorsqu’il se prend des à-coups régulièrement ! Je ne m’attarderai pas sur les colliers étrangleurs et sur les torcatus (ceux à pointes), leurs dommages ne sont plus à démontrer.img_20180816_150818.jpg

Un collier est obligatoire dans la majorité des clubs canins car beaucoup de disciplines se pratiquent avec ce seul outil. Il permet de maîtriser plus facilement son chien car il agit directement sur la direction de la tête, et la sensibilité du cou ne permet « normalement » pas à un chien de tracter aussi fort qu’avec un harnais.

 

  • Collier plat

Le collier plat est le collier basique qu’on voit la plupart du temps. La largeur du collier permet un certain confort: plus le collier est large, plus il est confortable pour le chien. Néanmoins le collier doit rester d’une largeur raisonnable permettant au chien de bouger sa tête.

Il existe en différents matériaux : cuir, nylon, tissu, biothane, etc. On en trouve à tous les prix selon la qualité des composants et la résistance du collier. Il dispose en général d’un mécanisme de réglage et d’une fermeture, ces composants sont souvent les composants fragiles du collier qui seront susceptibles de céder en cas de contrainte.45643529_1354032658064270_2077068196052992000_n.jpg

Par contre, un collier plat reste à la même dimension une fois mis au cou du chien. Ce qui signifie que s’il est réglé trop large, le chien peut en sortir, surtout si son cou est large par rapport à sa tête. S’il est réglé trop serré, il gène le chien en permanence. Si ce collier est laissé en permanence sur le chien, il peut écraser les poils.

  • Collier semi-étrangleur ou martingale

Il existe en métal, en nylon, en corde et en tissus. Ma préférence va à ceux en nylon et en tissus car ils ont une certaine largeur qui est plus confortable pour le chien.  L’avantage de celui en métal, c’est sa solidité lors de jeux entre chiens qui s’attrapent au niveau du cou. Attention par contre aux allergies, que certains chiens peuvent développer à cause des substances qu’il libère.

Ce collier permet en position « lâche » de ne pas serrer le cou et de garder de beaux poils. En position « serrée », lorsque l’on tend la laisse par exemple, il est ajusté au cou, mais il ne doit surtout pas étrangler,  et permet de maintenir le chien correctement. Je le conseille pour des chiens qui tirent au renard (vers l’arrière) lors de crises de panique, en complément d’un harnais trois points dont je vous parlerai ci-dessous.

FB_IMG_1540117379676

J’utilise les colliers rembourrés Manmat pour leur absence de réglage ce qui les rend plus solides, et leur confort.

 

Harnais

Les harnais étaient à l’origine conçus pour des activités spécifiques : traction, sauvetage en mer, portage, randonnée avec sacs de bât,  etc. Récemment avec l’arrivée de méthodes d’éducation canines plus respectueuses et à l’écoute du chien, l’utilisation de harnais s’est popularisée, mais avec énormément de harnais inadaptés à la pratique. Je vais présenter ci-dessous les harnais les plus communs, mais à vous d’observer si le harnais que votre chien porte est adapté !

IMG_20180719_124017

 

  • Harnais en H

Mon chouchou, le harnais de base qui s’est perfectionné avec l’attrait pour les harnais. Il permet une bonne liberté de mouvement à la plupart des chiens, il dégage bien les articulations, et selon les modèles il dispose de nombreux points de réglage. Tous les harnais dont je vais parler disposent de deux attaches : celle sur le dessus et celle devant pour éviter la traction. Celle sur le devant, devra être utilisée uniquement le temps de l’apprentissage de la marche en laisse pour limiter les problèmes articulaires futurs.

Je vais citer quelques modèles que je recommande :

Perfect fit : Chacun de mes chiens en a un ! Il se compose de trois pièces que l’on peut commander séparément pour s’ajuster au plus près de la morphologie de votre chien et il a un rembourrage polaire confortable pour le chien. Si l’on prend des sangles larges, il est très résistant. Ses nombreux clips permettent de le faire accepter plus facilement à un chien qui n’aime pas être manipulé, ou que l’on passe un harnais autour de sa tête. Il encaisse très bien les charges d’Akita Inu ou de chien-loup 😉 Ses défauts sont le manque de poignée, le polaire qui peut vite devenir inconfortable si sale, et l’attache du dos qui touche la colonne et peut gêner le chien.

Junih : Il dispose  de 4 clips pour être enfilable plus facilement pour un chien compliqué, et il a une poignée ! Par contre, il n’existe que 3 tailles ce qui peut être inadapté pour un chien fin et long, ou un chien trapu et court. La gamme de couleur est également asez limitée.

Balance Harness Buckle-Neck de chez Blue-9 Pet Products : Le point fort de ce harnais est le réglage possible de toutes les sangles! Un guide de réglage du harnais est disponible pour qu’il soit confortable et qu’il permette une liberté de mouvements totale. Il dispose de 3 clips ce qui est suffisant pour un chien qui n’aime pas passer sa tête dans le harnais pour l’enfiler. Selon mes restes de mécanique, le nombre de réglage possible doit diminuer la résistance. La largeur des sangles me fait craindre des irritations, surtout si c’est l’anneau du devant qui est utilisé. Il ne dispose pas de poignée.

Ruffwear Front Range : Un des harnais de balade les plus recommandé du moment ! Il est confortable, facile à trouver, résistant, avec une poignée….  Il faut l’enfiler par la tête ce qui rebute de nombreux chiens. Le manque de réglage au niveau ventral et dorsal le rend inadapté pour certains chiens ayant par exemple un petit buste. L’attache est située entre les omoplates, ce qui peut être inconfortable pour certains chiens.

True Love Country : Il est équivalent au niveau forme et fonctionnalités au Ruffwear Front Range. Par contre il est moins rembourré, et moins cher.

Comfort Walk Pro de Dog Copenhagen : il est équivalent au niveau des fonctionnalités au Ruffwear Front Range, mais sa partie ventrale est plus fine, ce qui correspondra mieux aux chiens ayant un poitrail étroit.

IMG_20180817_083332

 

  • Harnais trois points : Ruffwear Webmaster

Harnais que je recommande pour un chien qui sort de tous les colliers ou harnais, mais doublé par un collier (plat ou semi-étrangleur) ajusté !En effet, certains chiens arrivent à en sortir donc il vaut mieux prévoir plusieurs sécurités. Je le recommande également pour les chiens craintifs, car il enveloppe le corps du chien ce qui contribue à le rassurer ( comme le fonctionnement du Thundershirt).

Toutes les sangles sont réglables, ce qui permet une adaptation à toutes les morphologies. La poignée est idéalement située pour pouvoir supporter son chien de façon équilibrée et sans le blesser.1528105844961

J’utilise ce harnais depuis plus d’un an quasiment tous les jours, il commence à montrer des signes d’usure dues aux frottements contre le milieu extérieur, mais il résiste bien et m’a permis d’aider Isaac à se mouvoir lorsqu’il était en fin de vie.

Par contre il peut s’avérer compliqué à enfiler car le chien doit passer sa tête dedans et ensuite soulever une patte. Ces gestes ne sont pas évidents avec un chien très craintif, ou un chien alité.

 

  • Julius K9

39012667_285414172259732_7117446784468647936_nLe Julius K9 est LE harnais que l’on voit partout, qui donne une impression de solidité, de sécurité, pratique à enfiler, idéal pour tenir le chien grâce à sa poignée et personnalisable grâce aux patchs.  Malheureusement la plupart des chiens arrivent à en sortir facilement, pour éviter cela la marque propose un accessoire supplémentaire une « ceinture de renfort » qui relie le plastron et la sangle ventrale en passant entre les pattes avant. Mais cet accessoire rend le harnais moins rapide à enfiler.

Il était à l’origine conçu pour les chiens de travail, donc son objectif n’était pas forcément de laisser une liberté de mouvement parfaite pour les balades. Il est actuellement l’objet de nombreuses critiques l’accusant de limiter les mouvements des épaules, et donc d’abîmer les articulations. Certains ostéopathes canins le déconseillent car ils observent chez les chiens qui tractent/tirent avec, « de l’arthrose prématurée sur certaines vertèbres thoracique » ( Animanuel-thérapie : Bien-Être Animalier).39121301_10217658591755999_8127846379247632384_n.jpg

 

  • Animalin

Le harnais Animalin a été conçu par Catherine Collignon en tant que harnais anti traction. Lorsque le chien est attaché par la boucle de devant et qu’il exerce une traction, la sangle à l’avant se resserre par un effet martingale, et le chien est détourné. Cet effet martingale exerce une action sur les antérieurs, et agit sur les articulations qu’il peut abîmer. De plus, en entraînant le harnais vers l’avant, les sangles derrière les coudes s’avèrent irritantes pour le chien. C’est en partie pour tout  cela que je le conseille uniquement sur du chien adulte, le temps de l’apprentissage de la marche en laisse.naia animalin

De plus, lorsque la laisse est attachée à l’arrière du harnais, la sangle avant limite le mouvement des épaules de la même manière que le Julius K9, car ils sont tous deux des harnais de type norvégien. Quel que soit le lieu d’attache, ayant la même forme que le Julius K9, il est facile pour les chiens d’en sortir.

 

 

  • Easy-walk

Le harnais easy-walk est uniquement un harnais anti-traction qui fonctionne par effet martingale comme le harnais Animalin. Il dispose uniquement d’une attache devant, et a un prix plus abordable.

18010008_408761762833398_1029753854751453896_n.jpg

Quel matériel utilisez avec votre animal ? Pourquoi ?

Friandises naturelles et zéro déchet!

Bonjour,

Je souhaitais partager avec vous les différentes friandises/trucs à mâchonner que je donne à Isaac, que ça soit pour nettoyer son tartre, combler ses besoins masticatoires, l’occuper pendant mes absences ou encore le récompenser lorsqu’il agit correctement.

os.jpgTout d’abord, j’ai vidé mon stock d’os en peau de buffle que l’on trouve en vrac dans toutes les animaleries. Suite à la lecture d’articles tels que celui-ci, j’ai décidé de  passer au naturel, et de limiter au maximum le chimique!

  • Bois de cerf/daim: il est très facile de s’en procurer en animalerie, sur internet, et si vous avez de la chance en forêt. Avant de le donner à votre chien, vérifiez que le bois soit « au naturel » (sans vernis ni peinture), et qu’il n’y ait pas d’angle vif suite à la coupe. Il en existe de différentes tailles, et certains sont coupés en deux dans la longueur pour un accès plus facile à la moelle. A vous de choisir selon la taille de votre chien et la puissance de sa mâchoire! En six mois, mon chien-loup tchécoslovaque n’en a usé que 2 centimètres ^^
  • Corne de buffle: trouvable en animalerie ou sur internet. Tous les chiens de mon entourage adorent ça! En revanche, ça laisse des copeaux partout…
  • 1514056217556Oreilles de cochon, de lapin, d’agneau, de bœuf, de daim, etc séchées: trouvables en animalerie ou sur internet. Mon chien préfère celles ayant encore les poils, et n’est pas fan de celles de lapin « nues ».  On peut également leur donner les oreilles crues (surtout si le chien est au barf), trouvables chez le boucher.
  • Nerfs/cimiers de bœuf séchés: Souvent par bouts de 12cm de long, les chiens en raffolent. Je les donne congelés, pour rallonger de quelques minutes leur durée de vie!
  • Sabots de veau: mon boucher m’en donne, mais on peut également s’en procurer sur internet. Très tendres, c’est vite mastiqué (en tout cas avec un grand chien).
  • Panse de bœuf/d’agneau/verte séchée: très appétante! Attention, ça laisse une odeur assez horrible sur les doigts! La panse verte peut créer une diarrhée sur des chiens non habitués, à introduire doucement…
  • poussinFriandises crues: oreilles de porc, de lapin, de bœuf, etc. pied de porc, nerf/cimier de bœuf, poussins. Pour les chiens au barf, les poussins sont la récompense ultime!
  • Racine ou bout de bois: Il convient de faire attention aux morceaux et à l’essence de bois choisie. Il peut y avoir des échardes qui peuvent blesser gravement le chien au niveau de la bouche, ou du système digestif.
  • Autres friandises séchées telles que des tendons d’autruches, des pattes de poulets, des cœurs de poulets, des poumons d’agneau, du foie de bœuf, des poissons, etc.

 

L’idéal dans une optique zéro déchet est l’acquisition d’un déshydrateur (d’occasion idéalement), pour effectuer les friandises soi-même! Sinon on peut aussi déshydrater à l’aide d’un four, mais les résultats ne sont pas toujours concluants.

 

Attention aux os à moelle, régulièrement des chiens se retrouvent avec l’os coincé autour de la mâchoire inférieure. De plus, les os cuits ou crus non charnus sont très dangereux! Il est également recommandé de ne pas donner de la viande crue à un chien aux croquettes, ça risque de causer des problèmes intestinaux.

Désolé si certains liens de l’article comportent des emballages, c’est pour vous donner une idée du visuel… Je trouve la plupart des articles chez mon boucher ou en vrac en animalerie 😉

IMG_20171217_135434

 

Fabrication d’un distributeur à l’aide d’une bouteille

Bonjour,

aujourd’hui je vais partager avec vous une astuce pour avoir un distributeur de croquettes et de friandises rapidement et gratuitement.

De plus, un animal qui se dépense physiquement ET mentalement est un animal heureux et moins enclin aux bêtises!

IMG_1204J’ai utilisé dans cet article des bouteilles d’eau en plastique, mais on peut également utiliser un vieux ballon. Il faut penser à adapter la taille du jouet à celle de l’animal. Ici la bouteille de 500ml sera pour la lapine, et celle de 1.5l sera pour le chat et le chien (même si ma préférence va aux ballons pour les chiens).

img_1225.jpgIl suffit de percer la bouteille  de trous suffisamment larges en différents endroits pour que les friandises puissent en sortir.

Ensuite on remplit avec des croquettes ou des friandises pour le chien et le chat, et avec des granulés pour le lapin. Pour le chat, j’ai utilisé sur la photo des morceaux de poulets déshydratés.

Attention, ne laissez pas vos animaux avec ces « jouets » en votre absence, ils pourraient avaler du plastique ou se faire mal.

Et vous, quelles astuces avez-vous pour occuper votre animal tout en recyclant?

 

Les cages

Bonjour à tous,

l’article d’aujourd’hui parlera des cages. Si on ne trouve pas son bonheur sur le marché de l’occasion, le plastique qui les compose fait qu’elles sont difficilement conciliables avec une optique zéro déchet. Cependant certains modèles sont conçus majoritairement en inox ou en bois. Nous parlerons d’abord des cages de transport dont l’utilisation s’avère nécessaire pour la quasi majorité des animaux (excepté les « grands » chiens), lors d’une visite chez le vétérinaire ou d’un déplacement. Ensuite nous parlerons des cages « de vie » à destination des rongeurs, des NAC, etc.

  • Cages de transport

Beaucoup d’animaux rechignent à l’idée de rentrer dans leur cage de transport, car le seul souvenir associé est celui du vétérinaire, ou de la pension. Je me rappelle encore mon ancien chat, qui disparaissait mystérieusement dès qu’il voyait une cage… Pour éviter cela, l’idéal selon moi est de privilégier une cage d’où l’on peut voir tout l’extérieur (comme sur la photo ci-dessous). Le fait de pouvoir observer l’extérieur va éviter à l’animal de stresser sur les bruits et l’environnement qui l’entourent. De plus, cette cage (la dog residence de la marque SAVIC) convient assez bien pour le zéro déchet, elle est entièrement en inox excepté le sol (amovible) et les poignées qui sont en plastique. L’emballage quand à lui est entièrement en carton (avec agrafes). Elle existe en différentes tailles, et peut être utilisée aussi bien pour des rongeurs (tant qu’ils ne peuvent pas passer entre les barreaux), que pour des chats ou des chiens. Elle est pliable et réputée comme la plus résistante du marché.IMG_1185

Tant la lapine que le chat n’ont pas eu besoin d’une phase d’adaptation positive vis-à-vis de la cage. En effet, ils ont été transportés dedans dès leur arrivée pour aller chez le vétérinaire. Le fait de voir tout ce qui se passait autour d’eux (la rue, la voiture, la salle d’attente…) les a juste rendu curieux et non stressés! Pour preuve, chez le vétérinaire le chat s’est même mis à jouer avec sa queue à l’intérieur de la cage posée sur la table de consultation!

Une astuce pour un animal méfiant envers la cage et de la laisser ouverte dans un coin du logement avec quelque chose d’intéressant pour l’animal à l’intérieur (jouet ou nourriture). Chez nous, elle est dans la cuisine  face à l’entrée avec une des balles préférées du chat. Il y va dès qu’on cuisine pour nous regarder sans se faire marcher dessus (cuisine étroite), pour jouer et lorsqu’il y a des invités et qu’il souhaite être tranquille.

  • Cages de vie

Lors de l’adoption de la première lapine, il a fallu trouver en urgence une cage pour qu’elle puisse vivre en semi-liberté à l’intérieur de l’appartement. Or c’était une croisée géant des Flandres et je souhaitais éviter si possible d’acquérir une cage neuve avec une grande étendue de plastique. Arrivée à l’animalerie, il s’est avéré que pour la seconde solution, la lapine ne rentrait dans aucune des cages proposées pour son espèce. Après avoir jeté un œil aux clapiers d’extérieurs, en bois et grillages mais gigantesques pour mon appartement, la vendeuse m’a  alors montré une cage à tortue en bois! J’ai donc opté pour la Tortoise House de chez Zoo Med:

cage tortue

L’emballage était constitué du carton et d’un sac plastique pour les éléments de fixation. La cage en elle-même est uniquement composée de bois et de métal, donc presque sans déchet!

L’avantage de cette cage en bois, c’est qu’elle permet aux rongeurs d’y faire leurs dents. Ils auront ainsi moins tendance à s’attaquer à vos meubles! La lapine actuelle qui, chez sa propriétaire, grignotait tout (murs, meubles, fils) n’a jamais rien mangé chez moi, alors que certains fils électriques passent à sa portée. Ça fait déjà un an que j’ai cette cage, je peux donc dire qu’elle est intelligemment conçue et suffisamment résistante pour les rongeurs.

Par contre, si l’animal refuse le bac à litière dans sa cage, comme c’est le cas pour moi, le fond de la cage risque de pourrir. Il suffira alors de le remplacer par une autre planche 😉

Si on est bricoleur, on peut aussi choisir de fabriquer soi-même la cage de notre animal. De cette manière, on a vraiment la disposition et la taille que l’on souhaite tout en recyclant et/ou connaissant la provenance du bois et des autres matériaux.

IMG_1170

Et vous, quelle cage de transport utilisez-vous?

Et si pas de liberté totale, quelle cage pour vos NAC, rongeurs, etc?

Litière

Pour commencer je vais vous parler des litières car différentes espèces animales sont concernées. J’ai découvert après l’achat de mes bacs actuels qu’il en existait de plus respectueux de l’environnement que ceux en plastique cassant. Mais évidemment il n’y en avait pas en boutique, et il m’en fallait en urgence ayant eu un véritable coup de cœur pour mon chat.

  • Bacs à litièrebecotray

Les bacs Beco Tray sont à ce jour les plus écologiques car composés à 80% de fibres de bambou et de riz. Les 20% restants sont une résine biodégradable permettant de lier le tout. Cette composition est idéale car excepté les ressources naturelles utilisées lors de la conception, le bac est entièrement biodégradable. Ainsi il suffira de l’enterrer pour obtenir une décomposition totale en quelques années.

  • Maisons de toilette

poopy-catLe concept Poopy Cat est celui d’une maison de toilette par semaine en carton. C’est-à-dire que toutes les semaines on jette la maison de toilette souillée. Si possible on la jette  au compost, mais on ne peut pas la mettre au recyclage carton car elle est souillée. Pour ma part, ce n’est pas la solution la plus écologique car si l’on tient compte de la livraison régulière des litières  et des ressources nécessaires à leur fabrication, le bilan carbone n’est pas vraiment optimal.

petmate-inc-top-entry-litter-pan-nickel-pearl-20-x-15-x-15-22062_433572On peut également trouver différents modèles de maisons de toilette en plastique recyclé.  Par exemple la Petmate Top Entry, où l’entrée s’effectue par le dessus pour une meilleure propreté, est fabriquée à partir de 95% de plastiques recyclés. Mais on ne sait pas de quel plastique il s’agit, on n’est donc pas en mesure d’évaluer la toxicité des rejets de ce modèle.

  • Pelles

pelle-pour-litiere-beco-scoopLes pelles BecoScoop ont a même composition que les bacs BecoTray, c’est-à-dire essentiellement fibres de bambou et de riz. Elles sont également totalement biodégradables.

Pour ceux qui préfèrent bricoler, il suffit de couper une bouteille de lait avec anse en diagonale, et d’utiliser le « haut » de la bouteille comme pelle, plus d’informations sur cette astuce ici. On recycle, donc pas de dépense supplémentaire!

La solution que pour laquelle j’ai opté est l’utilisation de ma petite pelle de jardin en acier. Ainsi réutilisation d’un matériel nécessaire à une autre activité, et l’acier a l’avantage d’être recyclable. Par contre il n’y a pas les « trous » que l’on trouve sur une pelle pour litière, et qui permettent un ramassage plus ciblé.

  • Litièrescat-s-best-oeko-plus-20-l

Attaquons maintenant les différentes litières, la préférée des adeptes du zéro déchet semble être la Cat’s Best Öko Plus. Elle a un emballage papier recyclable, est intégralement composée de fibres de sapin et d’épicéa non traitées et est compostable et biodégradable. Par contre je reste mitigée sur le fait de la jeter dans les toilettes car elle se dissout dans l’eau. En effet, l’eau douce étant une ressource limitée, j’ai du mal avec l’idée de la « polluer » avec de la litière que l’on pourrait jeter dans un sac biodégradable dans la poubelle  « normale » pour qu’elle soit enterrée. En effet tout le monde ne dispose pas de compost ou de ramassage des ordures compostables.

Dans un premier temps, j’ai essayé la litière de silice vendue en vrac dans mon animalerie. Mais s’il s’avère que la silice est un composé naturel du sable, son extraction cause de nombreux problèmes de santé aux personnes la produisant. J’ai donc utilisé ce qu’il me restait comme anti-humidité dans mon appartement, et je suis passé à un autre type de litière, bien moins nocive.

chambioseJ’ai donc décidé d’utiliser la litière Chambiose, au début dans la cage à lapin et lorsque le chat est arrivé comme litière pour lui aussi. Elle est uniquement constitué de chanvre non traitée, ce qui en fait une litière idéale pour votre compost. Elle aussi est considérée comme la moins allergènes des litières pour les rongeurs Elle peut s’acheter en sac de 100L, ce qui réduit les déchets mais n’est toujours pas parfait car c’est un emballage plastique non recyclable.

Si l’on souhaite utiliser des copeaux de bois, on peut se fournir gratuitement dans une scierie et ceci sans emballage. Par contre le bois a probablement été traité auparavant, et ces copeaux sont en général très poussiéreux, donc mauvais pour les allergies. De plus, si il y a une forte proportion de résineux dans le bois, du phénol peut s’en dégager sous l’action de l’urine. Selon les études il en faut une grosse quantité pour s’avérer toxique pour l’animal. J’utilisais cette méthode d’approvisionnement pour l’abri de mon âne. C’était plus confortable s’il souhaitait se coucher, et l’abri n’étant fermé que sur deux côtés, c’était bien aéré pour éviter les problèmes dus aux poussières.

Et vous, quelle litière utilisez-vous et pourquoi?