Livre : Faites du sport avec votre chien

Le livre Faites du sport avec votre chien, écrit par Francis Machecourt m’a été offert à Noël après de longs mois à l’attendre. Plusieurs pratiquants réguliers de sports canins de traction me l’avaient en effet recommandé et j’avais hâte de le dévorer.

Malgré sa petite taille, et sa lecture rapide, ce livre englobe l’intégralité des sujets reliés aux sports canins de traction. Par exemple, lorsque l’on se lance dans des activités aux côtés de nos chiens, rares sont les personnes à se renseigner sur l’origine de l’espèce canine et la sélection pour la création de « races ». Ce livre explique la spécialisation de chaque race utilisée dans ces sports. Bien entendu la plupart des chiens peuvent pratiquer une activité avec leur maître, mais certaines races ou croisements sont plus souvent utilisés 😉

Francis Machecourt aborde ensuite les différentes organisations impliquées dans ces sports, ainsi que les sports en question ! On comprend les particularités de chaque sport, avec ses avantages et ses inconvénients. On entend beaucoup de « on-dits » sur la comparaison cani-vtt et trottinette, ici l’analyse est réfléchie et expliquée avec le recul d’un professionnel du sport.

La physiologie humaine et canine est abordée, ainsi que l’éducation d’un chien aux sports de traîne. Ceci afin de pouvoir évoluer en limitant les erreurs et en respectant le corps et le mental du binôme. Les méthodes d’éducation canine expliquées dans ce livre s’appuient sur les dernières études scientifiques, elles sont donc respectueuses du chien, que ça soit ses émotions, son ressenti, sa vitesse d’apprentissage, sa maturité, ses capacités, etc.

Dans son chapitre sur la pratique sportive, il aborde la nécessité des exercices physiques qui vont permettre de limiter les blessures, et explique comment les mettre en œuvre. Ce sont en effet des sports dangereux s’ils ne sont pas pratiqués en tenant compte de l’ensemble des paramètres. Ce livre met vraiment l’accent sur la sécurité et les problèmes que l’ont peut rencontrer ! Contrairement à d’autres livres de pratiquants de ces sports qui mettent uniquement en avant les aventures, et les exploits sportifs.

Pour finir le livre aborde le matériel nécessaire à la pratique des sports de traîne pour une sécurité et un confort adéquats. Il explique notamment les différents types de harnais utilisés, ne cite pas de marque, mais explique les caractéristiques des différents modèles trouvables sur le marché, quels matériaux sont conseillés selon l’utilisation prévue, etc.

J’aurai souhaité que les sujets abordés soient plus approfondis, mais le livre n’aurait certainement pas eu la même taille ni la même facilité de lecture.

Le prix peut en refroidir certains, mais il faut tenir compte du fait que ce n’est pas un bestseller de l’été vendu en million d’exemplaires, mais un ouvrage nécessitant un long travail de recherche, ainsi que de l’expérience, et vendu en peu d’exemplaires….

Je recommande ce livre aux débutants mais aussi aux pratiquants confirmés des sports de traction. Le livre est vraiment agréable et enrichissant quelque soit le niveau du lecteur. Rien à redire sur le contenu, j’avais des appréhensions sur les méthodes d’éducation, mais finalement j’approuve !

49766517_728316270881272_7476358337899003904_n.jpg

Friandises naturelles et zéro déchet!

Bonjour,

Je souhaitais partager avec vous les différentes friandises/trucs à mâchonner que je donne à Isaac, que ça soit pour nettoyer son tartre, combler ses besoins masticatoires, l’occuper pendant mes absences ou encore le récompenser lorsqu’il agit correctement.

os.jpgTout d’abord, j’ai vidé mon stock d’os en peau de buffle que l’on trouve en vrac dans toutes les animaleries. Suite à la lecture d’articles tels que celui-ci, j’ai décidé de  passer au naturel, et de limiter au maximum le chimique!

  • Bois de cerf/daim: il est très facile de s’en procurer en animalerie, sur internet, et si vous avez de la chance en forêt. Avant de le donner à votre chien, vérifiez que le bois soit « au naturel » (sans vernis ni peinture), et qu’il n’y ait pas d’angle vif suite à la coupe. Il en existe de différentes tailles, et certains sont coupés en deux dans la longueur pour un accès plus facile à la moelle. A vous de choisir selon la taille de votre chien et la puissance de sa mâchoire! En six mois, mon chien-loup tchécoslovaque n’en a usé que 2 centimètres ^^
  • Corne de buffle d’eau: trouvable en animalerie ou sur internet. Tous les chiens de mon entourage adorent ça! En revanche, ça laisse des copeaux partout…
  • 1514056217556Oreilles de cochon, de lapin, d’agneau, de bœuf, de daim, etc séchées: trouvables en animalerie ou sur internet. Mon chien préfère celles ayant encore les poils, et n’est pas fan de celles de lapin « nues ».  On peut également leur donner les oreilles crues (surtout si le chien est au barf), trouvables chez le boucher.
  • Nerfs/cimiers de bœuf séchés: Souvent par bouts de 12cm de long, les chiens en raffolent. Je les donne congelés, pour rallonger de quelques minutes leur durée de vie!
  • Sabots de veau: mon boucher m’en donne, mais on peut également s’en procurer sur internet. Très tendres, c’est vite mastiqué (en tout cas avec un grand chien).
  • Fromage de Yak : barre assez dure qui a résisté plusieurs heures aux mastications de mes chien-loups 😉 Ils n’ont eu aucun souci digestif après, je recommande !
  • Panse de bœuf/d’agneau/verte séchée: très appétante! Attention, ça laisse une odeur assez horrible sur les doigts! La panse verte peut créer une diarrhée sur des chiens non habitués, à introduire doucement…
  • poussinFriandises crues: oreilles de porc, de lapin, de bœuf, etc. pied de porc, nerf/cimier de bœuf, poussins. Pour les chiens au barf, les poussins sont la récompense ultime!
  • Racine ou bout de bois: Il convient de faire attention aux morceaux et à l’essence de bois choisie. Il peut y avoir des échardes qui peuvent blesser gravement le chien au niveau de la bouche, ou du système digestif.
  • Autres friandises séchées telles que des tendons d’autruches, des pattes de poulets, des cœurs de poulets, des poumons d’agneau, du foie de bœuf, des poissons, etc.

 

L’idéal dans une optique zéro déchet est l’acquisition d’un déshydrateur (d’occasion idéalement), pour effectuer les friandises soi-même! Sinon on peut aussi déshydrater à l’aide d’un four, mais les résultats ne sont pas toujours concluants.

 

Attention aux os à moelle, régulièrement des chiens se retrouvent avec l’os coincé autour de la mâchoire inférieure. De plus, les os cuits ou crus non charnus sont très dangereux! Il est également recommandé de ne pas donner de la viande crue à un chien aux croquettes, ça risque de causer des problèmes intestinaux.

Je trouve la plupart des articles chez mon boucher ou en vrac en animalerie 😉

IMG_20171217_135434